MEMBRES ÉTUDIANT-ES

Les membres étudiant-es de l’IPAC sont inscrit-es à un programme de 2e ou de 3e cycles à l’Université Laval, à l’UQAM ou à l’UQAR et préparent une thèse ou un mémoire s’inscrivant dans le programme et la mission scientifique de l’institut.  Ils et elles sont dirigé-es ou codirigé-es par un-e membre régulier-ère ou associé-e de l’institut.

Nous invitons les membres étudiant-es de l’IPAC à remplir cette fiche de présentation et à nous la retourner par courriel (ipac@ipac.ulaval.ca).

 

BEAUMEL, Laetitia
Doctorat sur mesure en littérature, musique et agriculture (UL)

Ayant mené des études dans le domaine de l’agriculture biodynamique, Laetitia est actuellement étudiante au doctorat sur mesure en littérature, musique et agriculture sous la direction des professeurs François Dumon (dir.), Serge Lacasse (codir.) et Patrick Mundler (codir.). Sa thèse en cours de rédaction s’intitule « L’agriculturel, vecteur de développement local : culture, agriculture et communautés pour une recherche-action au coeur du territoire ».

 

BLACUTT, Andrée-Anne
Doctorat en design et innovation sociale (UL), sous la direction de Serge Lacasse et Mir Abolfazl Mostafavi

Andrée-Anne Blacutt effectue un doctorat en design et innovation sociale à l’Université Laval. La recherche-création lui permet d’avancer sur une ligne ténue entre l’art, la science et le design afin d’étudier les enjeux de mobilité urbaine pour les personnes en situation de handicap. La direction de ce doctorat, Serge Lacasse de la Faculté de musique et Mir Abolfazl Mostafavi de la Faculté de géomatique, reflète le caractère multidisciplinaire de son approche. Son projet s’intitule « Design fiction : une promenade sensorielle virtuelle en contexte de transurdité dans un environnement bâti ».

 

CISSE, Ibrahima
Doctorat en muséologie, médiation, patrimoine (UQAM), sous la direction d’Yves Bergeron 

Ibrahima Cisse est titulaire d’un Master II en développement, spécialité Tourisme et Patrimoine culturel, de l’Université Senghor à Alexandrie et d’un Master universitaire Tourisme et Valorisation du Patrimoine de l’Université Mohammed Premier d’Oujda. Il a également fréquenté quelques écoles de commerce à Dakar et soutenu un mémoire de 3e cycle sur la diplomatie culturelle de l’État du Sénégal au CEDS de Paris, antenne régionale de Dakar. Ibrahima Cisse est actuellement doctorant en muséologie, médiation, patrimoine à l’Université du Québec à Montréal. Sa thèse porte sur « la coopération internationale des musées publics sénégalais de l’époque postindépendance (1960-2025) ». Il travaille sous la direction d’Yves Bergeron (UQAM). Monsieur Cisse s’intéresse à l’action internationale des musées et ses intérêts de recherche tournent autour de la diplomatie culturelle. Il occupe présentement le poste de chef de la Division des arts et de la culture de la Ville de Dakar. 

 

DORCÉ, Ricarson
Doctorat en ethnologie et patrimoine (UL), sous la direction de Laurier Turgeon

Détenteur d’une licence en psychologie, d’un diplôme de premier cycle en droit et communication sociale, d’une maîtrise en histoire, mémoire et patrimoine ainsi que d’un diplôme de deuxième cycle en sciences du développement, Ricarson Dorcé est doctorant en ethnologie et patrimoine sous la direction de Laurier Turgeon. Ses recherches actuelles portent sur la participation communautaire, le tourisme communautaire et le patrimoine culturel immatériel. Sa thèse s’intitule « Le patrimoine culturel immatériel d’Haïti : ses mécanismes de sauvegarde et de mobilisation en contexte d’urgence ». Ses travaux sont publiés dans des revues et éditions en Haïti, au Québec et ailleurs.

 

FAJARDO, Liz Pamela
Maîtrise en ethnologie et patrimoine (UL), sous la direction de Laurier Turgeon

Détentrice d’un baccalauréat en folklore et ethnologie de l’Université Laurentienne, Liz Pamela Fajardo est actuellement étudiante à la maîtrise en ethnologie et patrimoine sous la direction de Laurier Turgeon. Sa thèse en cours de rédaction s’intitule « L’intégration des nouvelles technologies virtuelles dans les musées régionaux : l’exemple du musée-village du patrimoine de Cumberland ». Elle est passionnée par la réflexion sur le patrimoine et par sa découverte. Depuis l’année 2020, Liz Pamela a travaillé dans le cadre de la francophonie nord-américaine en étroite collaboration avec l’Université de Sudbury et la société québécoise d’ethnologie.

 

FORTIER, Pascal
Doctorat en archéologie (UL), sous la direction de Habib Saidi, Michel Fortin et Francesco Cavatorta

En plus d’une formation archéologique, il possède aussi une formation en gestion d’organismes culturels et une formation en muséologie. Son projet de doctorat intitulé La protection du patrimoine au Moyen-Orient, vers une redéfinition plus proactive des mesures vise à discuter de l’efficacité relative des diverses mesures de protection nationales (politiques culturelles) et internationales (Conventions) existantes. En marge de cela, ses intérêts portent aussi sur les questions de la réappropriation, de l’iconoclasme et du nationalisme culturel.

 

GAGNON, Étienne
Doctorat en ethnologie et patrimoine (UL), sous la direction de Habib Saidi

Détenteur de baccalauréats en traduction et en sciences historiques et études patrimoniales, Étienne Gagnon s’intéresse vivement au patrimoine comme espace de dialogue et de rencontre de l’altérité. C’est cet intérêt qui a justifié son entrée dans l’Unité mixte de recherche Capitales et patrimoines (UMRcp), et qui l’amène actuellement à poursuivre des études doctorales, sous la direction de Habib Saidi, sur la patrimonialisation du site Cartier-Roberval, à Cap-Rouge (Québec). Son projet de thèse, intitulé « Le patrimoine, un exercice commun? Une étude de la patrimonialisation du site Cartier-Roberval à travers la vision de ses acteurs », vise d’une part à développer les réflexions sur les mises en application des pratiques exemplaires de la patrimonialisation (notamment, la concertation et la participation des communautés, groupes et individus à un niveau local) dans des projets concrets. D’autre part, il s’interroge sur la capacité de projets patrimoniaux à rassembler ses parties prenantes et leurs discours, plutôt qu’à les opposer.

 

JEAN CLAUDE, Pierre Michelot
Doctorat en communication publique (UL), sous la direction de Charles Moumouni

Pierre Michelot JEAN CLAUDE poursuit des études de doctorat en communication publique à l’Université Laval depuis août 2020. Il s’intéresse au rôle des pratiques de communication publique dans la valorisation du patrimoine culturel dans une perspective de construction identitaire. « Communication patrimoniale et construction identitaire dans les pays du Sud », tel est le sujet du projet de recherche qu’il mène actuellement sous la direction du professeur Charles Moumouni de l’Université Laval.

 

LOUIS, Fritz-Gerald
Doctorat en muséologie, médiation et patrimoine (UQAM), sous la direction d’Yves Bergeron

Fritz-Gerald Louis est licencié en histoire de l’art et archéologie de l’Université d’État d’Haïti (UEH). Titulaire d’une maîtrise en histoire, mémoire et patrimoine (UEH/Université Laval à Québec), Louis poursuit actuellement des études doctorales dans le domaine de la muséologie à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Ses recherches portent sur le patrimoine haïtien, notamment sur la culture matérielle du Musée du panthéon national haïtien (MUPANAH).

 

NADEAU, Alex
Maitrise en développement régional et territorial (UQAR), sous la direction de Daniela Moisa

Détentrice d’un baccalauréat en psychologie à l’Université de Montréal, ael s’intéresse aux enjeux d’inclusion et d’exclusion en région pour les personnes de la communauté 2SLGBTQIA+ dans le cadre de sa maîtrise. Ael explorera les dynamiques et spécificités territoriales de cette communauté entre les régions et les centres urbains. Dans une optique de transformation sociale, suite à cette recherche, sera réalisé un guide de bonnes pratiques inclusives s’adressant à divers acteurs du développement régional, capable de limiter l’exode rural, améliorer la qualité de vie de ces personnes dans leur région et guidant une pratique plus inclusive du développement régional.

 

ROMAGNOLI, Marco
Doctorat en ethnologie et patrimoine (UL), sous la direction de Habib Saidi

Détenteur d’un diplôme de deuxième cycle en économie et gestion du tourisme de l’Université de Bologne (Italie) et d’un certificat en gestion touristique du patrimoine mondial de l’Université Panthéon-Sorbonne Paris 1, Marco entame ses études de doctorat en ethnologie et patrimoine sous la direction du prof. Habib Saidi. Son sujet de recherche porte sur le tourisme culturel, la diète méditerranéenne et le patrimoine. Fort d’une expérience professionnelle dans plusieurs ONG – UNESCO, GoUNESCO, IEIC – ses intérêts de recherche portent sur le patrimoine culturel immatériel, la Méditerranée, l’UNESCO ainsi que le tourisme.

 

SANTIAGO, Stefan
Maîtrise en musicologie (UL), sous la direction de Sophie Stévance

Originaire de l’Illinois, Stefan Santiago vient de commencer une maîtrise en musicologie avec mémoire en recherche-création sous la direction de Sophie Stévance. Musicien depuis longtemps, il est venu vers la musicologie pour mieux comprendre sa passion ainsi que le rôle joué par la musique dans la société. Sachant que la disparition des cultures régionales et autochtones est une menace réelle et actuelle à notre diversité humaine, il se consacre, dans sa musique et dans ses recherches, à la conservation du patrimoine oral et musical. Dans le cadre d’une activité de recherche dans son programme, il entend explorer en détail comment la musique agit comme un espace d’hybridation des langues, des identités et des styles. Surtout, il espère souligner comment la mise en scène sonore peut encourager cette hybridation par la manipulation de certains phénomènes linguistiques.

 

VAILLANCOURT, Benoît
Maîtrise en ethnologie et patrimoine (UL), sous la direction de Laurier Turgeon

Détenteur d’un baccalauréat en sciences historiques et études patrimoniales, Benoît est candidat à la maîtrise en ethnologie et patrimoine sous la direction de Laurier Turgeon depuis 2017. Ses recherches portent sur la patrimonialisati​on intergénérationnelle d’œuvres d’art léguées par les artistes à leur famille. Il travaille également dans le milieu du patrimoine religieux dans le cadre d’un projet d’inventaire piloté par le Laboratoire d’enquête ethnologique et multimédia de l’Université Laval.